Pendant plusieurs années, parier sur des rencontres sportives était interdit par la loi française. Alors que dans d’autres pays cela était devenu monnaie courante, la France restait inflexible : ces paris donneraient trop de prise aux corruptions faciles. La suite a prouvé que ce n’était pas faux. Peut-on blâmer les corrompus ? 

 

L’univers des paris sportifs

Doit-on punir plus sévèrement les corrupteurs ? le problème est de toute évidence plus complexe qu’il n’apparaît au premier abord. En effet on ne peut nier les inégalités flagrantes qui existent entre les différents sportifs d’une même discipline. Dans la plupart des tournois de tennis la rémunération des joueurs est fonction directement de leurs performances sportives. Pour peu qu’ils aient à traverser une période difficile leurs revenus s’affaisseront forcément. Et dans des proportions gigantesques. On sait pertinemment que la gestion des ressources n’est pas le point fort des sportifs ; ce qui peut d’ailleurs parfaitement se comprendre car ils sont obnubilés par leurs performances et focalisés sur leurs résultats. 

La plupart d’entre eux se font aider soit par un agent soit par un avocat soit par un gestionnaire. Mais cela n’est pas gratuit. Seuls les plus performants donc les plus riches peuvent s’entourer du mieux possible. Les autres, le plus souvent,  parent au plus pressé et du coup ne peuvent être épaulés convenablement. Il en résulte parfois un gros trou financier. D’où la tentation corruptrice. L’autre dérive a le plus souvent lieu après la carrière du sportif notamment du footballeur. Les revenus générés durant la carrière sont généralement très importants. Vivre au quotidien n’est pas un problème pour eux. Ils se trouvent même parfois totalement déconnecté de la vie réelle, tellement ils sont assistés. L’univers du football est une bulle aseptisée dont seuls les acteurs connaissent parfaitement les codes. 

 

L’univers footballistique

Dans l’univers footballistique chacun pense être un maillon indispensable au bon fonctionnement de l’équipe, du club voire de la ville. Pourtant un club c’est une multitude de choses. D’abord des infrastructures c’est-à-dire des terrains, des vestiaires, une logistique. Ensuite il faut bien évidemment une direction solide se donnant et donnant au club un cap clair net et précis. Cela c’est la base. Si on ne possède pas tout ça on aura beau avoir les meilleurs joueurs et les meilleurs entraîneurs, il y aura des limites ; c’est obligatoire. La tentation – de la part de certains coaches en réussite – de tirer un peu trop la couverture à soi est inévitable. Ils suivent en cela ce qu’ils voient au niveau professionnel et même au très haut niveau, c’est-à-dire au niveau international. Les égos des joueurs possédant des qualités certaines peuvent être destructeurs. Pour peu qu’ils soient approchés très (trop) jeunes par des recruteurs de clubs très réputés, ils perdront les pédales et se prendront pour Messi avant d’avoir réussi le millionième de sa carrière. L’humilité n’est pas le fort du footballeur lambda. Alors quand la déception prend le dessus, quand les revenus sont finalement insignifiants par rapport à ce que l’on espérait, évidemment que les ressources faciles issues de la corruption possèdent un attrait extraordinaire. 

Certains se lancent dans une loterie pour laquelle leur vie est en jeu. Ils se retrouvent ballotés telle une petite bille blanche sur une roulette de casino. La comparaison est facile mais parlante. Certains n’hésitent pas à accepter tout type de contrat. Se vendre au sponsor le plus offrant sans aucune espèce de recul peut s’avérer un mauvais calcul à long terme. Au Casino777 baccarat, le jeu complexe peut posséder des analogies avec la carrière publicitaire aléatoire d’un footballeur. Parier sur l’avenir sans aucune certitude peut devenir risqué. Quiconque s’intéressant un tant soit peu au sport roi connait les déconvenues de quelques joueurs dont certains sont célébrissimes. Mais que ce pari soit gagnant et c’est la folie des gains. Tout devient permis et la vie s’en trouve radicalement modifiée et bonifiée. 

Une célèbre série parlait d’un univers impitoyable. Sans être aux États-Unis où ce sport est minoré, c’est un peu ce qui transpire de ce milieu. Le struggle for life est de rigueur sous une apparence d’un monde de Bisounours. Il n’y a qu’à écouter les conférences de presse insipides des joueurs ou entraineurs pour en être persuadés. 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.