Elle arrive ! Nous sommes à quelques semaines de la Coupe du monde de football, l’un des événements sportifs les plus suivis au monde. Après la Russie en 2018, le Qatar accueillera à partir du 21 novembre 2022 la 22e édition de la Coupe du monde de football.

Cette édition a bien des particularités. Habituellement disputée en été, cette édition se déroulera en pleine saison en Europe. De même, elle sera la dernière qui connaîtra 32 participants (il y aura 48 participants à partir de 2026).

Si les joueurs commencent tout juste leur saison en club, chaque nation participante à la CDM affûte ses armes pour faire bonne figure. C’est donc le moment idéal pour faire des pronostics et désigner l’ultime favori !

La France : tout pour réitérer le sacre

Bien qu’ayant une très bonne équipe à l’époque, la France ne faisait pas partie des premiers favoris en 2018. Cependant, le brillant parcours des hommes de Didier Deschamps leur a permis de soulever le trophée pour inscrire la seconde étoile sur le maillot de l’Équipe de France.

Pour cette édition par contre, la plupart des bookmakers désignent la France comme l’ultime favori. Vous pourriez découvrir davantage d’analyse sur les chances de succès des favoris de la CDM. De nombreux arguments vont en faveur de la France. Ils pourraient lui permettre de faire à nouveau l’exploit.

L’effectif et les individualités

L’effectif est sans doute la première arme d’une équipe de football lors d’une compétition. Indéniablement, l’équipe de France dispose de tout ce qu’il faut dans toutes les zones du terrain pour dompter n’importe quel adversaire.

Ayant déjà mené son équipe à un sacre, le sélectionneur Didier Deschamps connaît très bien son effectif et saura le modeler en fonction des vis-à-vis. Il pourra une fois encore compter sur Hugo Loris, l’emblématique capitaine des buts.

L’expérience des joueurs comme Presnel Kimpembe et Dayot Upamecano ainsi que la montée en puissance d’autres comme Jules Koundé permettra à l’équipe d’avoir de la solidité en défense. Même si Paul Pogba semble diminué (pour cause de blessure), d’autres donneront le souffle à l’équipe au milieu de terrain comme :

  • Tchouaméni
  • Rabiot
  • Kanté
  • Camavinga

Mbappé, Coman, Benzema, Nkunku ou encore Dembélé (s’il convainc son entraîneur) pour ne citer que ceux-là pourront se relayer en attaque. Avec la vitesse de Mbappé et la forme de Benzema, il y a de quoi faire trembler les filets à de multiples reprises. Il est évident que la France dispose d’une équipe de rêve dont tout le monde devrait avoir peur pendant la compétition.

La motivation pour le second sacre consécutif

La France commencera la coupe du monde avec la volonté de créer un exploit : celui d’un second sacre consécutif. Et ce n’est pas la motivation qui manque. Du sélectionneur aux joueurs en passant par le staff, tout est en train d’être mis en œuvre. L’équipe donnera le meilleur pour parvenir à ce nouveau sacre.

La mauvaise prestation lors des deux dernières compétitions

La France n’a pas brillé lors des deux dernières compétitions officielles (Euro et Ligue des Nations). L’équipe abordera donc la coupe du monde avec la soif de victoire. Cela pourrait l’emmener jusqu’au bout. Logée dans le groupe D au côté du Danemark, de la Tunisie et de l’Australie, elle ne devrait pas avoir plus de mal à passer au second tour.

La Belgique : sur la même lancée qu’en 2018

Les Diables Rouges de la Belgique sont arrivés 3e, la plus petite marche du podium, lors de la précédente édition de la coupe du monde. Il est donc évident que l’équipe du sélectionneur Roberto Martinez, considéré comme l’un des meilleurs sélectionneurs au monde, voyage au Qatar avec plus d’ambition.

En effet, la Belgique pourra compter sur l’excellente forme de Thibaut Courtois, le gardien du Real Madrid. Ses parades ont été décisives lors de chaque match la saison dernière pour permettre aux Madrilènes de faire le doublé Liga-Champions League.

Kevin de Bryune, le meilleur joueur de Premier League la saison dernière sera sans doute l’arme la plus tranchante des Diables Rouges. La paire qu’il forme avec le vétéran Yannick Carrasco au milieu de terrain fera sans doute mouche.

En comptant sur le fait qu’Eden Hazard et Romelu Lukaku retrouvent leur instinct de tueurs, la Belgique sera probablement une équipe très dangereuse au Qatar. L’équipe part d’ailleurs favorite dans le groupe F dans lequel il se retrouve aux côtés du Canada, de la Croatie et du Maroc.

Les autres favoris

En dehors de la France et de la Belgique, d’autres pays font office de favoris pour remporter la coupe du monde 2022. Avec les excellentes prestations de Neymar pour le PSG depuis la présaison, le Brésil, pays le plus titré est à surveiller de très près.

La belle équipe d’Argentine menée par Lionel Messi qui a remporté la Copa a aussi des arguments à faire valoir. Dans les individualités comme dans le collectif, c’est un effectif technique et athlétique qui pourra faire mal.

Pour ce qui sera probablement la dernière coupe du monde de la virtuose du ballon rond Lionel Messi, le sextuple Ballon d’Or aura pour objectif d’ajouter ce trophée à son énorme collection.

Il en est de même pour Cristiano Ronaldo. Le quintuple Ballon d’Or, comme à l’Euro en 2016, voudra mener son pays sur le toit du football mondial. Il a un beau collectif à la fois composé de joueurs jeunes et d’autres, plus expérimentés. Le talent de l’équipe du Portugal ne fait aucun doute.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.